Paroisse de Chatou
http://paroisse-chatou.com/Editos-de-Decembre-2015

Editos de Décembre 2015

Bonne lecture !



20 décembre 2015 : Bientôt Noël

Noël : de ce simple mot se dégage un tel charme que nul cœur ne peut lui résister. Même ceux pour qui l’histoire de l’Enfant de Bethléem ne signifie rien se préparent à la fête, et se demandent comment faire jaillir, ce jour-là, une étincelle de joie. En cette nuit très sainte, le monde entier aspire à plus de paix, plus de joie, plus d’amour ! C’est bien cela, l’étoile vers laquelle tous marchent en ce jour.
Mais pour nous, ici, maintenant, Noël est encore autre chose ; c’est à la crèche que l’étoile nous conduit, à l’Enfant qui apporte la paix. Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté, chantent les anges ! Mais pourquoi tous les hommes ne sont-ils pas de bonne volonté ?
En cette veille de Noël, alors que dans un grand nombre de maisons scintille un arbre de lumière et que se préparent peut-être quelques cadeaux, alors qu’ailleurs, d’autres sont déchirés par la solitude, la haine, le ressentiment, la jalousie,… le désir inassouvi d’une autre lumière monte en nous, la lumière d’une rencontre…
Noël est un jour de joie parce qu’en cette nuit se produit le mystère de la rencontre, le mystère de l’homme approché par Dieu. Et Dieu se rend saisissable, voilé et caché dans la faiblesse d’un enfant. Cet Enfant de la crèche nous tend les mains, et son sourire semble déjà exprimer ce qu’il nous dire plus tard : Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et qui ployez sous le fardeau !
Mais cet enfant ne peut être reçu que là où il est attendu…
Attendons Noël !

Père Olivier Plainecassagne


13 décembre 2015 : Ouvrons notre porte de la Miséricorde !

Ce dimanche, notre Évêque ouvrira la porte de la Miséricorde de la cathédrale de Versailles.
Nous serons invités au cours de cette année jubilaire de la Miséricorde à franchir cette porte.
Mais dès aujourd’hui en ce troisième dimanche de l’Avent, dimanche de la Joie, sommes-nous prêts comme Jean le Baptiste nous le rappelle à partager nos vêtements, notre nourriture ?

Sommes-nous prêts à déclarer l’état d’urgence à l’intérieur de notre cœur, dans notre Église ? Un état d’urgence qui ne nécessite pas des commandos super entraînés mais simplement l’état d’urgence au service de l’évangélisation. Sommes-nous prêts à aller auprès des plus pauvres et des marginalisés, de tous ceux qui désespèrent, pour alléger leur souffrance et leur solitude ? Sommes-nous prêts à accueillir les familles avec leur histoire, parfois un peu compliquée, pour construire avec elles un climat de paix où chacun grandit dans la confiance ?

Vivre l’état d’urgence dans notre Église, c’est simplement l’occasion de redécouvrir la fraîcheur de l’Évangile, la force reçue dans le partage du Pain Eucharistique, l’enthousiasme que nous procure la vie en communautés fraternelles.
Que cet état d’urgence ne nous mette pas ni dans la peur ni dans la crainte mais dans l’espérance et la joie. C’est ainsi que nous pourrons nous préparer à l’avènement de notre Seigneur et à vivre ensemble cette année jubilaire. Ouvrons la porte de la Miséricorde de nos vies et laissons y entrer Dieu.

Philippe Duquenoy, diacre


6 décembre 2015 : Toujours prêt !

Noël ! Simple mot qui ravi les enfants, égaye les plus grands et réjouit les commerçants. Les crèches font leur apparition, les sapins emplissent les maisons et les décorations lumineuses se multiplient dans nos villes. Bientôt, tout sera prêt. Tout ?

La préparation à cette belle fête de Noël, où nous célébrons la naissance du Sauveur, ne peut se limiter à une organisation matérielle, si nécessaire soit-elle. Dans cette période d’activités effrénées où le temps semble manquer pour tout, à nous en faire souvent tourner la tête, saint Jean le Baptiste nous exhorte à bien la garder sur les épaules pour nous recentrer sur l’essentiel : préparer notre cœur à la venue du Seigneur. Cette conversion intérieure est urgente. Que devons-nous abandonner dans notre vie pour accueillir en vérité le Messie ?

Dans quelques jours va débuter l’année de la Miséricorde. Une bonne occasion pour redécouvrir la grâce du sacrement de réconciliation. Purifions-nous donc de tout ce qui nous entrave et nous détourne du Chemin qu’est le Christ. Revêtons la parure de la gloire de Dieu, enveloppons-nous du manteau de sa justice et réjouissons-nous de cette joie profonde et inexprimable : Il va venir, et « tout être vivant verra le salut de Dieu » !

O viens, ô viens, Emmanuel, et paye la rançon d’Israël qui se désole dans l’exil, attendant la venue du Fils de Dieu !

Père Damien Bougas


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

- Eglise Notre-Dame

  • 4 place Sainte Marie
  • Tél. : 01 39 52 17 86

- Eglise Sainte Thérèse

  • 36, route de Maisons
  • Tél. : 01 39 52 79 24

- Chapelle Saint Jean

  • 208, rue des Landes
  • Tél. : 01 39 52 57 98

- Nouveau à Chatou ?

- Tweets du Pape François

Dans l'Eglise

Diocèse de Versailles

Radio Notre-Dame

Eglise de France

Liens utiles

Feuilles d'infos paroissiales

Agenda
newsletter

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr