Paroisse de Chatou
http://paroisse-chatou.com/Editos-de-novembre-2015

Editos de novembre 2015

Bonne lecture !



29 novembre 2015 : Entrée dans l’Avent

Nous voilà sur ce chemin de l’Avent : c’est le temps de l’attente… non pas une attente passive, mais une veille : restez éveillés et priez en tout temps ! dit Jésus dans l’Évangile. Avant Noël, nous avons donc un peu de temps… le temps de redécouvrir que Dieu habite notre temps, qu’il y est présent, et que lui, le premier, nous attend. Le temps est un aspect essentiel de notre foi ; avant de nous donner son Fils, Dieu prend le temps de préparer son peuple à l’accueillir ; pour Dieu, chaque chose vient en son temps, et la sagesse consiste précisément à n’être ni en retard, ni en avance sur le temps, mais d’accomplir ce que Dieu veut, au temps où il le veut. Puisque Dieu dispose toute chose avec sagesse et par amour, avec le temps de l’Avent, on apprend à entrer dans le temps de Dieu qui ne coïncide pas forcément avec le temps des hommes : avec ce temps de l’Avent qui commence, deux questions peuvent nous accompagner dans notre prière pendant ces premiers jours : qu’est-ce que j’attends de Dieu ? Mais aussi qu’est-ce que Dieu attend de moi ? Deux questions pour garder notre cœur éveillé car la venue de Dieu est souvent discrète, imprévisible, surprenante.

Le chemin de l’Avent qui s’ouvre devant nous est un chemin d’espérance, un chemin de force, un chemin de renouveau.

Père Olivier Plainecassagne


22 novembre 2015 : Appelés à régner...

Le roi… Figure qui berce aujourd’hui encore l’imaginaire de nos enfants. Personnage contrasté, tantôt considéré comme un saint, tantôt vu comme un despote ; parfois invoqué avec nostalgie, parfois évoqué avec mépris. Souvent symbole de puissance et de pouvoir.

En ce dernier dimanche de l’année liturgique, l’Église célèbre la fête du Christ, Roi de l’Univers. Le Christ serait-Il donc roi ? C’est la question de Pilate, qui s’étonne que ce titre puisse lui être donné. Roi des Juifs. Juifs qui l’ont livré et demandent sa mort. Lui, la Vérité, est condamné par le mensonge du monde.

L’actualité nous rappelle brutalement et douloureusement que ce monde est perverti par le péché. Face à ce déferlement de haine et de violence, nous voilà au pied de la Croix, communiant aux souffrances de Notre Seigneur. Car Il n’est pas roi de ce monde, mais de l’autre. Il est ce Roi qu’ont annoncé les prophètes, que la création attendait, que le monde n’a pas reconnu. Sa tunique est tirée au sort ; sa couronne est faite d’épines ; son trône est formé par la Croix ; son sceptre de la palme du martyre. Il est ce Fils d’homme venant avec les nuées du Ciel, dont la domination est éternelle. Son triomphe sur la mort nous ouvre les portes de la Cité Sainte, la Cité du Grand Roi. Par sa résurrection, nous sommes appelés non seulement à partager son royaume, mais aussi sa royauté.

Décidément, non, notre royauté n’est pas de ce monde. Aspirons donc à un monde meilleur. Pas seulement après la mort, mais déjà ici-bas. Soyons des saints, annonçant l’espérance de la Bonne Nouvelle à un monde apeuré et désespéré. Veillons et prions, montrons au monde le chemin de la Jérusalem d’en haut, rassemblons-nous auprès de notre Souverain et rendons-lui la gloire. Que notre joie et notre louange s’unissent et illuminent les ténèbres nos vies ! Vive le Roi !

Père Damien Bougas


15 novembre 2015 : L’Année Sainte de la Miséricorde

Notre pape François va ouvrir dans quelques jours une Année Sainte de la Miséricorde avec un appel fort à faire de nos communautés chrétiennes et de nos familles des « oasis de miséricorde », des lieux où se vit la miséricorde. La miséricorde est une forme particulière de l’amour : un amour qui se dévoile plus puissant que le mal. Ce mal peut être une blessure ou une offense, la miséricorde devient alors pardon ; mais le mal peut être misère physique, psychique ou morale, pauvreté ou solitude, la miséricorde devient alors compassion et chaleur humaine. Au cours de cette Année Jubilaire, ouvrons nos cœurs et que nos visages deviennent des visages de miséricorde. Certains événements vont ponctuer notre année, en particulier l’ouverture de cette Année Sainte qui se déroulera le 8 décembre en soirée et d’autre part, des icônes de la miséricorde circuleront tout au long de l’année dans toute la paroisse, au sein de nos familles, de nos foyers : ainsi la miséricorde doit se vivre et se diffuser là où nous vivons.

En cette fin d’année, va se dérouler à Paris la conférence mondiale sur le climat. N’oublions pas qu’une manière de vivre la miséricorde passe par le respect de la création, par cette « conversion écologique » à laquelle nous stimule le pape François ; cela demande un changement de nos modes de consommation, une certaine sobriété de vie qui sait aller à l’essentiel et qui contribue ainsi à un monde plus juste.

Père Olivier Plainecassagne


8 novembre 2015 : Elle a tout donné !

Cette page d’évangile où Jésus fait l’éloge d’une pauvre veuve qui donne « tout ce qu’elle avait pour vivre » nous interpelle. Cette femme ne donne pas simplement son superflu en gardant du nécessaire pour elle, elle donne tout ce qu’elle a pour vivre ; et pourtant elle n’a donné que deux petites pièces !
Ce qui a de la valeur aux yeux de Dieu n’est pas une question de quantité mais plutôt la question de savoir ce que représente réellement pour nous ce que nous donnons. Est-ce de notre superflu ou bien de notre nécessaire ? Le Christ rappelle à ses disciples qu’il faut vivre dans la logique du don total, même si un tel don peut sembler à certaines heures déraisonnable ! Le don que Jésus a fait de lui-même sur la Croix a-t-il été raisonnable ?
Le Christ nous demande de le suivre dans ce don total. Il veut que nous ne gardions rien, parce qu’il veut tout nous donner.
Par le don sincère de lui-même, l’homme est engendré à une vie toujours plus grande, toujours plus profonde, toujours plus belle, toujours plus humaine… il est engendré à une vie véritablement digne de lui ; c’est pour cela que Jésus attire notre attention sur cette attitude fondamentale du disciple qu’est le don de soi.

Père Olivier Plainecassagne


1er novembre 2015 : La fête des inconnus

On les appelle « les saints ». Qui sont-ils ? Une catégorie d’êtres à part, entre les anges et les hommes ?
Mais non ! ce sont des hommes et des femmes ordinaires, comme vous et moi, avec leur vie quotidienne, leurs joies et leurs souffrances, leurs qualités et leurs défauts, et même leurs péchés.
Cependant, ils ont choisi, chacun à leur manière, de vivre de la sainteté de Dieu qui seul est saint. Ils se sont laissés animer par l’Esprit Saint, permettant ainsi à l’amour et à la lumière de Dieu, de rayonner vers les autres à travers eux. Ils ont accepté d’être des « relais d’Amour », leur vie a ainsi parlé de Dieu plus et mieux qu’un livre. Nous connaissons certains d’entre eux, devenus célèbres : Sainte Thérèse, Saint François d’Assise, Saint Louis … Ceux dont nous portons les prénoms et qui ont leur fête au calendrier. Mais il y a « la foule innombrable » de ces hommes, de ces femmes, de ces enfants, inconnus, qui ne seront jamais honorés ou canonisés. Ils sont la majorité. Ils ont porté dans leur cœur et donné, humble-ment, dans le quotidien, l’amour du Christ et des autres.
Ce sont tous ceux là que l’Église fête aujourd’hui, nous indiquant aussi que nous pouvons faire partie de cette multitude. Ainsi la Toussaint est aussi notre fête.

Père Gérard Heude

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

- Eglise Notre-Dame

  • 4 place Sainte Marie
  • Tél. : 01 39 52 17 86

- Eglise Sainte Thérèse

  • 36, route de Maisons
  • Tél. : 01 39 52 79 24

- Chapelle Saint Jean

  • 208, rue des Landes
  • Tél. : 01 39 52 57 98

- Nouveau à Chatou ?

- Tweets du Pape François

Dans l'Eglise

Diocèse de Versailles

Radio Notre-Dame

Eglise de France

Liens utiles

Feuilles d'infos paroissiales

Agenda
newsletter

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr