Lors des célébrations de la Pentecôte et de la Sainte Trinité, 250 adultes ont été confirmés à la cathédrale de Versailles, pour notre diocèse.

 Une douzaine d’adultes de notre doyenné ont reçu la confirmation.

Tout au long de l’année, Il se sont retrouvés, une fois par mois, autour du P Gérard Heude, de Claude et Olivier Geoffray pour découvrir la troisième personne de la Trinité : l’Esprit Saint. « On a était bien préparé, ces soirées étaient un engagement qui ne pesait pas, elles étaient progressives. »

Des temps d’échanges autour de la Parole de Dieu, « Les temps de partage ont été forts, partager sa foi avec d’autre c’est enrichissant car on se rend compte que l’on n’est pas seul sur le chemin, c’est porteur. Et il n’y a pas beaucoup d’occasion pour partager sa foi. » Des temps d’enseignement sur les sacrements, l’Eglise, nous ont fait cheminer depuis la demande initiale.

Lors de la retraite avec tous les confirmands du diocèse, j’ai pu « Repenser au chemin parcouru depuis l’appel…  Je croyais que le point de départ de ma demande de sacrement était l’entrée au catéchisme de mes filles, mais j’ai compris que cela venait de plus loin, du moment où j’ai rencontré mon mari » Et c’était merveilleux de voir la diversité des appels, des chemins des personnes. « Cela nous sort de notre paroisse et c’est cela l’amour infini de Dieu… le nombre et diversité des personnes, c’est l’image de l’Eglise de Dieu. »

Le P Grégoire de Maintenant et l’équipe diocésaine du catéchuménat des adultes du diocèse a mis tout en œuvre lors de l ‘accueil avant la célébration, pour nous aider à nous faire entrer sereinement dans la célébration du sacrement : « C’est TOP le temps avant, les 2 h avant la célébration, il n’y a plus de crainte on est prêt. » Il y a un temps de relecture de notre parcours, des explications pratique de la célébration, des chants, un temps de prière personnel. « Du coup pendant la célébration, Je sentais que je franchissais une grande étape »

Une belle célébration, forte en paroles, « On ne peut pas facilement définir l’amour de Dieu avec nos mots, mais l’amour de Dieu peut tout entier être contenu dans le cœur de l’homme, ainsi en est-il de la Trinité » a dit Mgr Valentin, et en gestes « Le moment de l’onction est très intense ». Un temps fort où la joie de chacun des nouveaux confirmés rayonne et gagne l’assemblée, un temps aussi où on ressent douloureusement l’absence de ceux qui ne partagent pas notre foi et cette joie.

Et maintenant, « qu’allons-nous faire ? » Mgr Valentin nous a invité à « nous bouger, à ne pas être des cathos rassis ». Comment partager cette joie qui nous anime depuis le jour de la confirmation. « Je crois qu’il faut que je porte l’Évangile dans ma famille, pour ma part » « Je fais confiance à Dieu, il  va permettre que je développe ces dons reçus, et il va me faire connaitre mon chemin de service » « Il faut que je prenne le temps de vivre, pour les autres, j’ai envie de changer de manière de vivre, de métier, de rapport à l’argent, à ma carrière » « Je ressens un appel d’œuvrer à l’extérieur, auprès de personnes fragiles, donner du temps, de l’attention »

Ce parcours s’est clôt, si on peut le dire ainsi, par un temps de partage convivial et d’action de grâce pour tout ce que l’Esprit a semé en nous. Chacune des phrases en italique émane de nos échanges ce soir-là, de vos partages en vérité et simplicité au cours du repas.

Merci !  Nicolas, Marine, Florence, Jean Christophe, Samantha, Georgine, Henri, Rémy, Clémence, Carmen, Marie-Laure de nous aider à « être moins rassis » et de raviver en nous la fraîcheur et la force de l’Esprit Saint.                                                                                        Claude, Gérard, Olivier