Edito du 24/06/2018

Nous fêtons la Nativité de saint Jean-Baptiste. Sa grandeur est toute contenue dans le nom qui lui est donné : Jean signifie Dieu fait Grâce. Dieu donne gratuitement. C’est un nom nouveau qui n’appartient pas à sa coutume familiale : « Personne dans ta famille ne porte ce nom là ! ». Jean annonce la nouveauté absolue de Dieu ; lorsque Dieu nous rejoint, qu’Il vient nous visiter, Il vient apporter de la nouveauté dans notre vie et dans le monde. La naissance de Jean-Baptiste fut pour ses parents, Zacharie et Élisabeth, un événement inconcevable. Ils étaient âgés et avaient la tristesse de vieillir seuls et sans enfant. Mais voilà qu’est survenu l’inattendu. Une bonne nouvelle comme ils n’en espéraient plus… Un fils ! Ainsi par sa naissance, Jean-Baptiste nous dit que Dieu n’a pas encore dit son dernier mot dans notre vie et dans le monde. Il a encore de bonnes surprises à nous faire. Nous sommes appelés à entendre cette Bonne Nouvelle, à ouvrir les yeux et à reconnaître les heureux événements qui jalonnent notre route. Ils ne sont pas souvent spectaculaires, mais ce sont autant de petits signes qui disent que Dieu est à l’œuvre dans notre vie ; ils sont une invitation à ne pas se replier sur soi-même et sur ce qui nous pèse, mais à rester ouvert à cette nouveauté insoupçonnée de Dieu, cette confiance accueillante l’imprévisible.

Père Olivier Plainecassagne