Edito du 21/10/2018

En ce dimanche de la mission universelle de l’Eglise, il nous est rappelé que la mission n’est pas réservée à quelques-uns, initiés
ou spécialistes, mais que chacun d’entre nous est appelé à être
missionnaire : nous participons tous à la mission de l’Eglise, ce n’est pas une option ! La mission est toute simple : il s’agit de porter
l’Evangile à tous les hommes, de porter l’Evangile là où nous vivons. Il ne s’agit pas de forcer les gens à croire mais de témoigner par toute notre vie de cette intime conviction que le Christ nous indique le
Chemin de la vie : avec Dieu, rien ne reste pareil ; tout change pour un homme qui se tourne vers Dieu. La mission consiste en cette joie de partager ce bonheur de connaitre le Christ, qui vient donner de la
saveur à notre vie !

Comme le rappelle le pape François dans son message à l’occasion de cette journée mondiale : « Cette transmission de la foi, cœur de la mission de l’Eglise, arrive donc par la “contagion” de l’amour, où la joie et l’enthousiasme expriment le sens retrouvé et plénier de la vie. La propagation de la foi par attraction exige des cœurs ouverts, dilatés par l’amour. À l’amour il n’est pas possible de mettre des limites : l’amour est fort comme la mort (cf. Ct 8, 6). Et une telle expansion suscite la rencontre, le témoignage, l’annonce ; elle suscite le partage dans la charité avec tous ceux qui, loin de la foi, se montrent indifférents à elle, parfois hostiles et opposés ».

L’Evangile nous redit avec force qu’être missionnaire, c’est être serviteur de cet amour de Dieu qui nous a saisis et qui brûle de rejoindre tous les hommes.

 

 

Père Olivier Plainecassagne