Edito du 14/10/2018

Prières bibliques, les Psaumes (ils sont 150), sont priés depuis des siècles par le peuple juif et par les chrétiens. Le Christ les a priés. Si certains peuvent nous dérouter, beaucoup rejoignent les situations de la vie quotidienne. Prières incarnées, ils expriment la foi et le doute, la joie et la détresse, l’action de grâce et la supplication, la confiance et l’incompréhension, l’espoir et le découragement …

Les Psaumes sont partout présents dans la liturgie chrétienne. Nous les chantons à  la messe, mais pas seulement. Chaque jour, à chaque grand moment de la journée, les communautés religieuses, les prêtres et les diacres prient ce qu’on nomme la « liturgie des heures », qu’on appelle aussi le bréviaire.  Mais cette prière n’est pas  réservée aux clercs et aux religieuses. Certains fidèles laïcs aiment aussi se nourrir de cette liturgie, composée d’hymnes, des psaumes, de la Parole de Dieu, de litanies… Peut-être avez-vous entendu parler des laudes (le matin), des offices du milieu du jour (à midi), des vêpres (le soir) et des complies (avant le coucher) ?

Savez-vous que, hors vacances scolaires, vos prêtres et quelques paroissiens chantent l’office des laudes, à 8h30, à l’église Notre-Dame du mardi au vendredi ?

Si vous êtes libres à cette heure là, pourquoi ne pas vous joindre à eux, afin de prier pour le monde et pour l’Eglise ?

Père Gérard Heude