« L’art du discernement spirituel »

La journée a commencé par une invocation à l’Esprit Saint, merveilleux conseiller, souffle de Dieu ! Puis le P. Olivier Plainecassagne a commencé son intervention.

Tout baptisé est appelé à discerner non seulement dans la vie de tous les jours mais aussi dans sa vie spirituelle.

En introduction une question, la Bible parle-t-elle de discernement ? Bien sûr ! Le 1er livre des rois nous montre Salomon qui commence par demander à Dieu la Sagesse pour discerner le bien du mal. Dans le Nouveau Testament, les lettres de St Paul nous invitent à rechercher le bien dans l’amour. Déjà les Pères du Désert disaient que le discernement était la mère de toutes les vertus.

De nos jours, le pape François rappelle que la capacité à raisonner est un don à demander dans la prière, la réflexion, les lectures, les formations pour ne pas devenir des marionnettes au milieu d’un monde en constant « zapping ».

Après une petite pause Camille nous a parlé de l’action de Solidarité de cette année. Cette année c’est une action du CCFD que le MCR a choisi d’aider : le RHK, Réseau des Horticulteurs de Kayes, qui permet à de nombreuses femmes de la région de plaines du Mali de vivre en faisant du maraîchage grâce aux semences fournies et aux puits creusés.

La séance a repris alors. Plusieurs points ont été traités : le processus du discernement, les critères subjectifs et objectifs, sa mise en œuvre et enfin sa dimension communautaire. Vous trouverez un essai de compte rendu plus conséquent sur le site de la paroisse.

Après le déjeuner à la cantine du Bon Sauveur qui nous accueille chaque fois avec de bons petits plats, et que nous remercions vivement, l’après-midi s’est passé en questions/réponses avant de célébrer la messe dans la belle chapelle de l’établissement.

Et nous voilà repartis pleins des bons conseils pour discerner les traces de Dieu dans nos vies en étant conscients qu’on n’a jamais fini d’apprendre à discerner et heureux de l’enseignement du Père Olivier !

Camille Colombe