Edito du 02/09/2018

Après un été plus ou moins riche en repos et en ressourcement, un été marqué au sein de notre communauté par de nombreux décès de paroissiens parfois encore bien jeunes, un été au cours duquel le pape François s’est adressé au peuple de Dieu avec gravité face aux scandales d’abus sexuels, une nouvelle année s’ouvre devant nous. Accueillons cette nouvelle année pastorale et scolaire comme un appel à continuer à suivre le Christ et à grandir dans l’amour ; c’est le désir de Dieu sur chacun de nous. C’est à ce signe-là qu’on reconnaîtra que nous sommes les disciples de Jésus. Ce Jésus que nous voulons annoncer malgré nos fragilités. Dieu veut que nous grandissions dans l’amour, que chacun aime selon sa vocation d’un amour de plus en plus évangélique. Que c’est beau une Eglise, une paroisse, une famille qui grandissent dans l’amour, alors même que parfois les difficultés et les souffrances sont grandes ! Et si nous aimons vraiment, alors sortons de nos conforts, de nos petits désirs personnels, de nos intérêts particuliers pour rejoindre ce grand amour de Dieu qui remplit le cœur d’une espérance plus forte, d’une tendresse plus délicate, d’une miséricorde plus active. Cet amour fait aussi de nous des serviteurs pour que nous nous rendions service les uns aux autres.
En ce début d’année, demandons à l’Esprit Saint de nous éclairer sur le bon service à rendre, le service qui correspond à ce dont l’autre a besoin, le service à accomplir avec amour.
Bonne rentrée… dans la grâce d’aimer.

Père Olivier Plainecassagne